Notion de rareté et d'abondance

Il vous est sûrement déjà arrivé de vous demander :

« Pourquoi protéger cette espèce ? Il y en a partout ici ! »

Il est en effet possible que dans certains lieux, des espèces protégées soient en nombre important. Et heureusement ! Ces zones représentent ainsi un réservoir pour permettre à ces espèces de se développer.

Mais la protection n'est pas pour autant mauvaise. Prenons l'exemple de la lande à bruyère vagabonde, présente sur la côte groisillionne. Elle est là-bas bien présente. Mais elle est pourtant protégée. Pourquoi ? Car il s'agit en fait d'un habitat très rare au niveau européen. Sa protection permet de sauvegarder la biodiversité qui lui est lié et qui risque de disparaître totalement de l'espace européen.

Pour résumer, la protection d'une espèce dépend de son aire de répartition sur l'ensemble du territoire européen. Ainsi, l'abondance locale est à mettre en balance avec la rareté européenne.