Premiers résultats de la restauration de la dune grise autour du Fort du Loc'h

Ce contrat Natura 2000, porté par la Direction du Patrimoine Naturel de Lorient Agglomération de 2012 à 2016, vise à restaurer l'habitat d'intérêt communautaire prioritaire de dune grise autour du Fort du Loc'h à Guidel.

Plusieurs actions ont été mises en oeuvre de 2012 à 2014 :

  • Suppression des fourrés à ajoncs et prunelliers,
  • Entretien annuel par arrachage des repousses,
  • Surfaces expérimentales d'étrépage et/ou griffage de la litière superficielle pour retrouver la banque de graines enfouies dans le sol.

Carte de localisation des travaux du contrat Natura 2000 et des transects de suivis botaniques

Carte de localisation des travaux du contrat Natura 2000 et des transects de suivis botaniques

Suivis écologiques

Afin d'évaluer l'éfficacité de ces actions expériementales, un protocole de suivis botaniques a été mis en place en 2013 par David Cario, stagiaire à la Direction Environnement et Développement Durable de Lorient Agglomération.

Ce protocole a été reconduit en 2014 par Cyrille Blond, consultant Faune-Flore. Vous trouverez, ci-dessous, les premiers résultats :

Nouveau ! Dernier rapport de Cyrille Blond (2017).

Synthèse des résultats de 2014

Espèces patrimoniales

5 espèces végétales de valeur patrimoniale ont été observées dans le cadre du suivi : Astéroline en étoile (Asterolinon linum-stellatum), Linaire des sables (Linaria arenaria), Trèfle occidental (Trifolium occidentale), Bec-de-grue maritime (Erodium maritimum), Torilis de Webb (Torilis nodosa subsp. Webbii). Une seule espèce bénéficie d’un statut de protection régionale, la Linaire des sables. Les autres espèces (Astéroline en étoile, Trèfle occidental, Bec-de-grue maritime, Torilis de Webb) sont inscrites sur diverses listes rouges départementale ou armoricaine.

Espèce invasive

La Vergerette à fleurs nombreuses (Conyza floribunda) est classée « invasive à surveiller» dans la liste des plantes invasives de Bretagne (Quéré & al. 2011). Elle est susceptible de se développer d’une manière importante dans les premières années dans les zones gérées en liaison avec un sol mis à nu, puis elle va régresser en liaison avec la densification du recouvrement de la flore.

Habitats naturels

Deux habitats inscrits à l’annexe I de la Directive Habitats ont été observés : la dune grise et l’Ourlet arrière dunaire à Brachypode penné.
 
Liste des habitats déterminés en 2014 au sein des transects et des carrés :

  • Dune grise 2130*-2 (Roso spinosissimae-Ephedretum distachyae)    
  • Dune grise et Fourré 2130*-2 pour partie (Roso spinosissimae-Ephedretum Distachyae et Lonicerion periclymeni)
  • Ourlet arrière dunaire à Brachypode penné 2130*-3 (Galio littoralis – Geranion sanguinei)
  • Pré manteau à Rose pimprenelle
  • Fourré et dune grise en cours d’embroussaillement (Lonicerion periclymeni) et ourlet arrière dunaire
  • Friche rudérale (Onopordetea acanthii, Artemisetea vulgaris)
  • Pré-fourré à ronce (Pruno spinosae-Rubion radulae)
  • Fourré arrière dunaire à Ajonc d'Europe (Ulici europaei-Rubion ulmifolii)
  • Fourré arrière dunaire à Ajonc d'Europe et Prunelliers (Ulici maritimi-Prunetum spinosae)

Impact de la gestion sur les habitats

La suppression des fourrés à Prunellier et à Ajonc d’Europe (secteurs de gestion 1, 2, 3, 4) a entraîné la recolonisation du sol par un cortège de plantes rudérales nitrophiles en raison d’un sol riche en matière organique. Ce milieu pionnier va évoluer dans le temps avec dans un court terme, le remplacement des annuelles nitrophiles par des vivaces rudérales. Si l’évolution vers une pelouse de la dune grise semble à priori compromise en raison du niveau trophique trop élevé du sol, surtout dans la zone de l’ancien enclos à Renard, une évolution vers un habitat herbacé différent de la pelouse de la dune grise n’est pas à exclure. Les espèces des groupes écologiques des prairies de fauche (Arrhenatheretea elatioris), des friches rudérales vivaces, des pelouses basiphiles seront donc à suivre en particulier.

Globalement le secteur étudié comporte des habitats naturels à forte valeur patrimoniale (dune grise et ourlet de la dune grise) qui localement évoluent vers des fourrés. La mise en place d’une gestion bloquant cette dynamique et limitant l’extension de ces fourrés est importante pour conserver ce patrimoine naturel. Dans les zones déjà bien évoluées (fourrés à Ajonc d’Europe et Prunellier), la suppression des fourrés a créé des milieux pionniers rudéraux transitoires à faible valeur patrimoniale. Les suivis de végétation ultérieurs prenant en compte l’analyse des contributions spécifiques des groupes écologiques permettront de mieux connaître la trajectoire prise par la végétation dans ces zones gérées.

Poursuite des actions

Suite aux résultats des suivis les actions de fauche, de hersage et d'étrépage seront poursuivies. Le balisage des carrés de suivi sera entretenu en veillant à leur visibilité afin de les retrouver facilement lors des prochains relevés floristiques.

Ajouter un commentaire